accueil de lirecreer.org Les Classiques Lettre, poème de Blaise Cendrars Blaise Cendrars (1887 - 1961)
  Tu m'as dit : si tu m'écris,
Ne tape pas tout à la machine.
Ajoute une ligne de ta main,
Un mot, un rien, oh ! pas grand-chose.
Oui, oui, oui, oui, oui, ou, oui, oui.
Ma Remington est belle, pourtant.
Je l'aime beaucoup et travaille bien.
Mon écriture est nette, est claire,
On voit très bien que c'est moi qui l'ai tapée,
Il y a des blancs que je suis seul à savoir faire.
Vois donc l'oeil qu'a ma page.
Pourtant, pour te faire plaisir, j'ajoute à l'encre
Deux trois mots
Et une grosse tache d'encre,
Pour que tu ne puisses pas les lire.
 

Illustration : Portrait de Blaise Cendrars par Amedeo Modigliani
Mise en Page
© Catherine Bastère-Rainotti
Retour aux Poésies