Lire & RéCréer Conte d'Halloween La Maison - conte pour Halloween de François Guinchard © François Guinchard
Tous droits réservés

  La bande joyeuse descendait la rue du village en chahutant.
C'était un jour exceptionnel et ils comptaient bien en tirer un maximum de plaisir, car
rien n'excite davantage les enfants que de jouer à se faire peur.
Dans la pâle lumière des réverbères, on pouvait reconnaître quelques silhouettes : il y
avait deux, non, trois petites sorcières, un loup-garou, deux squelettes, quelques gros
monstres verdâtres et au moins quatre vampires facilement identifiables à leur teint
blafard qui tranchait sur l'atmosphère nocturne qui régnait à présent dans les rues du
petit village isolé.
Ils ralentirent en passant devant un magasin, contournèrent la façade et arrivèrent à la
porte qui donnait accès au logement du marchand. Il y eut des rires étouffés, des
coups de coude donnés et reçus, puis le plus courageux de la bande se décida.
C'était un petit vampire très courageux et c'était lui aussi qui aurait la plus grosse part
des friandises qu'ils étaient en train de récolter. Il s'avança vers la porte et aussitôt,
tous les autres firent silence en l'observant : allait-il oser ?

Il observa tout d'abord avec beaucoup d'attention la poignée de la sonnette, comme s'il
avait craint qu'elle ne fût enduite de poison ou ne pût déclencher un piège épouvanta-
ble, puis, lentement, il tendit la main, saisit fermement le morceau de métal verdi par
le temps et tira un coup sec.
Les câbles qui partaient de la poignée émirent un long grincement de métal fatigué,
puis se décidèrent enfin -mais on sentait bien que c'était à contrecœur- à remplir leur
office et un tintement clair se fit entendre.
    La maison conte pour Halloween

  illustrations originales & mise en page : © Catherine Bastère-Rainotti - Musique © AL
Texte et images tous droits réservés
  Après