accueil les Contes les habits neufs du Roi, conte d'Andersen illustré Hans Christian Andersen
les habits neufs du Roi, conte d'Andersen illustré     les habits neufs du Roi, conte d'Andersen illustré   Il y avait autrefois un roi qui aimait tant les habits, qu'il dépensait tout
son argent à sa toilette. Lorsqu'il passait ses soldats en re
vue, lors-
qu'il allait au spectacle ou qu'il se promenait, il n'avait d'autre but que
de montrer ses habits neufs.
A chaque heure de la journée, il changeait de vêtements. Et, comme
on dit d'un roi " Il est au Conseil ", on disait de lui " Il est à sa garde-
robe."
La capitale était une ville bien gaie, grâce aux nombreux étrangers
qui passaient. Mais un jour, il y vint aussi deux fripons qui se préten-
daient tisserands et se vantaient de tisser la plus magnifique étoffe
du monde.
Non seulement les couleurs, le dessin étaient extraordinairement
beaux, mais les vêtements confectionnés avec cette étoffe possé-
daient une qualité merveilleuse ils devenaient invisibles pour toute
personne qui ne savait pas bien exercer son emploi ou qui avait
l'esprit trop borné.
- Ce sont des habits inestimables, pensa le roi. Grâce à eux, je
..pourrai reconnaître les incapables dans mon gouvernement, je
..saurai distinguer les habiles des niais. Oui, il me faut cette étoffe.
les habits neufs du Roi, conte d'Andersen illustré
Mise en page & illustrations originales : © Catherine Bastère-Rainotti (tous droits réservés)     les habits neufs du Roi, conte d'Andersen illustré Après