accueil du site Lire & RéCréer les Fables

Lire & RéCréer - les Fables de la Fontaine - La mort et le Malheureux
Fable sonore, dite par Léon Dupilet

JEAN DE LA FONTAINE
(1621 - 1695)

     

Un malheureux appelait tous les jours
La Mort à son secours.
" O Mort ! lui disait-il, que tu me sembles belle !
Viens vite, viens finir ma fortune
(1) cruelle ! "
La Mort crut, en venant, l'obliger en effet.
Elle frappe à sa porte, elle entre, elle se montre.
" Que vois-je, cria-t-il : ôtez-moi cet objet !
Qu'il est hideux ! que sa rencontre
Me cause d'horreur et d'effroi !
N'approche pas, ô Mort ! ô Mort, retire-toi ! "

Mécénas (2) fut un galant homme (3) ;
Il a dit quelque part : " Qu'on me rende impotent,
Cul-de-jatte, goutteux, manchot, pourvu qu'en somme
Je vive, c'est assez, je suis plus que content. "
Ne viens jamais, ô Mort ! On
(4) t'en dit tout autant.

Livre I, Fable XV

         
Illustration originale : © Catherine Bastère-Rainotti

Veux-tu lire une autre fable ?

(1) FORTUNE, destin (fatum). Dans le français classique, fortune a bien souvent, au pluriel comme au singulier, ce sens latin de
....." condition, sort, destinée "
(2) MÉCÉNAS, Mécéne, ministre de l'empereur Auguste, protecteur de Virgile et d'Horace.
(3) UN GALANT HOMME, un homme d'esprit. C'est l'acception la plus fréquente de ce mot.
(4) ON, tout le monde.

Merci spécialement à
Thierry Klein d'avoir pris la peine de chercher et de m'envoyer cette fable avec ses précieuses explications.