accueil du site lirecreer.org

Bibliothèque des Parents

Chroniques de la Vie Ordinaire

 

lirecreer.org - les Chroniques de la vie ordinaire

C
H
R
O
N
I
Q
U
E

D
E

L
A

V
I
E

O
R
D
I
N
A
I
R
E






lirecreer.org - les Chroniques de la vie ordinaire

C
H
R
O
N
I
Q
U
E

D
E

L
A

V
I
E

O
R
D
I
N
A
I
R
E

        Lire et Récréer - lirecreer.org - Noël dans l'île de Vancouver - chronique de la vie ordinaireLire et RéCréer : Noël dans l'île de Vancouver Chronique pour Noël de Janis LaCouvée

Imaginez-vous une île accrochée sur la côte ouest de l'Amérique du Nord - une île aussi grande
que la Suisse - en face de Vancouver (Colombie Britannique).

Vancouver vous connaissez sûrement ? Mais saviez-vous qu'il y avait une île de Vancouver
située à 49 degrés de latitude (à peu près celle de Paris), longue de 450 km et large de 100 km.
Pour vous donner une idée de la sauvagerie des lieux disons seulement que pour parcourir les
450 km de sa longueur il vous faudra plus de 8 heures !

Penseriez-vous qu'il pouvait y avoir des francophones et une communauté francophone vivace
dans un tel endroit ? Mais oui… Alors, pour eux, francophones, comment est-ce Noël ?
Comment se différencie un Noël canadien d'un Noël français ?

La saison de Noël commence juste après l'Action de Grâce, deuxième lundi d'octobre. Tous les
marchands accrochent leurs décorations.
Mais la vraie saison de Noël commence juste après le jour du Souvenir, le 11 novembre. C'est à
ce moment que toutes les églises, les écoles, les groupes de bénévoles et même quelques
artisans sérieux mettent leurs articles en vente dans des grands bazars ( genre kermesse ).

Le dernier samedi de novembre a lieu le" Défilé du Père Noël". Drôle de défilé ! C'est le soir
avec des camionnettes et le but est de collecter de la nourriture pour la banque de nourriture.
Toutes les collectes et les levées de fonds, de jouets, de nourriture se situent à cette époque
car en réalité dans ce beau pays, toujours en haut sur la liste de l'ONU, 20 % des jeunes
enfants vivent dans la pauvreté…
Suivant le droit fil de la tradition dickensienne, nous donnons, nous donnons - de ce que nous
avons : boîtes de nourriture pour les élèves à l'école, manteaux légèrement usagés mais encore
bons, argent bien entendu, temps pour faire des paniers-repas.

Le plus grand dîner est pour 1 400 personnes, mais il y en a d'autres. C'est beaucoup de
pommes de terres épluchées et beaucoup de bras pour servir ! On donne parce qu'on peut et
parce que c'est l'esprit de Noël.

Partout il y a de la lumière. Nos bâtiments législatifs, déjà éclairés de 3 333 ampoules (sans
blague) ajoutent aux couleurs de la saison en accrochant les leurs sur leur coupole. D'emblée,
avec toutes les autres Législatures et Assemblées Canadiennes nous éclairons nos arbres de
Noël.
Nous avons de la chance : le nôtre est déjà sur place, un magnifique séquoïa planté au
XIX siècle. Mais ça ne finit pas là : les magasins, les maisons particulières s'ajoutent aux
festivités. Les quartiers résidentiels font des compétitions pour avoir le droit de dire qu'ils sont
les meilleurs. Les fameux jardins Butchart brillent, tout enguirlandés dans leur état naturel
comme un paysage magique dans un conte de fée.
Les bateaux de plaisance et de pêche ont un défilé à eux, au port de Sidney à 30 km de
Victoria.

Après la lumière vient la musique : Concerts d'école, concerts et spectacles d'église avec des
valeurs de production professionnelle, l'harmonie NADEN des forces armées, les cuivres de
l'Armée du Salut, le Messie de Haendel chanté par toutes les chorales de la ville, les petits
groupes d'écoliers au coin de la rue ou allant de porte en porte. Quelle musique riche ! Pas
seulement des chansons et des cantiques de Noël mais aussi des chansons populaires.

Et après la musique, vient la nourriture :
Tout le monde partage ses meilleures recettes, même les personnes qui fréquentent COSTCO
(magasin genre Leclerc ou Mammouth) font un effort sur la fabrication maison : bons cakes
aux fruits, petits biscuits et gâteaux sablés, pain au gingembre, truffes, boulettes au rhum,
tartelettes au mincement.

Le repas de Noël est presque toujours composé avec de la dinde entourée de pommes de terre
en purée, légumes, sauce aux canneberges (airelles), gravy. Mais aussi bon que cela soit, ça
ne vaut pas le moindre repas français et l'ambiance créée par les amis, la famille, capables de
rester assis autour de la table à manger pendant des heures et des heures, enfants et adultes,
à raconter des histoires et des blagues.

Je n'oublierai jamais l'année où, peu de temps après avoir quitté la France et être retournée au
Canada, j'avais travaillé pendant des semaines aux préparatifs du repas - en bonne Française -
et mon beau repas fut mangé et terminé en une heure ! Dommage…

Ai-je parlé des soirées, des maisons ouvertes et des "parties" chez les gens ? Chaque club,
association, école, classe, endroit de travail, groupe d'amis, quartier a le sien. Le mois de
décembre n'est fait que d'événements. Qui a le temps pour aller faire ses courses, son
shopping, ses achats ? Les magasins restent ouverts tous les jours tard, très tard dans la nuit
pour capter toutes les précieuses minutes de l'acheteur. Une affaire fait succès ou faillite sur
ses ventes de Noël. C'est du sérieux !

Cérémonies religieuses :
Nous n'avons que la messe de minuit bien qu'il y ait une paroisse francophone et la grande
cathédrale catholique. Ici il y a aussi des églises protestantes, grandes et petites, services
pour les familles aux chandelles, la veille et le jour même de Noël.
Tradition ou foi - beaucoup de monde semble vouloir être dans une église à cette saison.

Dans une semaine je vais sortir mes décorations, ma crèche et acheter l'arbre. Puis je
descendrai le livre de recettes de l'étagère, le livre avec toutes mes bonnes recettes
traditionnelles (certaines françaises) et encore une fois je tisserai les liens entre autrefois et
maintenant en répétant les gestes, les actions de ma mère, ma grand-mère, mon amie.

Bonnes fêtes !

Janis LaCouvée - Décembre 2001 (tous droits réservés)

Note de CBR :
Pour découvrir l'île de Vancouver où habite Janis :
http://visit-vancouverisland.com (site en
anglais)
Pour découvrir la Colombie Britannique :
http://www.tourisme-cb.com (site en français)
Pour découvrir la francophonie là où on ne l'attendait pas :
http://www.lemoustique.bc.ca
 

accueil du site lirecreer.org

Bibliothèque des Parents

 

Retour aux chroniques